Posts Tagged ‘valeur de reconstruction’

habitationVous venez de trouver la première maison parfaite pour vous. Le prix et le quartier sont agréables. Vous avez aussi déniché le taux d’intérêt le plus bas disponible. Mais comment protéger adéquatement votre investissement? Que devez-vous vérifier pour maximiser vos chances de trouver une assurance habitation à bon prix?

Le but de cet article est de vous aiguiller et de vous faire gagner du temps lors de votre recherche auprès des assureurs. A moins de payer cette maison comptant, c’est un produit qui sera exigé par votre créancier hypothécaire.

Certains aspects de la maison seront considérés pour octroyer ou non certaines protections.

Quels sont-ils?

  • L’âge de la toiture, des portes et des fenêtres influenceront l’assureur pour accorder ou non
    la protection pour l’infiltration d’eau au dessus du niveau du sol.
  • Vérifier l’état du solage et surveiller surtout la présence de fissures. Idéalement le solage devrait être fait de béton coulé et non pas de blocs ou de pierres. La protection contre les infiltrations d’eau sous le niveau du sol pourrait vous être retirée.
  • Si le type de chauffage est au mazout, vérifiez l’âge et l’emplacement du réservoir. L’assureur peut exiger de changer le réservoir s’il ne rencontre pas les normes.
  • Certaines maisons sont équipées de chauffage radiant, il est important de connaître le fabricant et l’année d’installation. Certains modèles sont carrément refusés par les assureurs.

La première étape lors de la souscription d’une police habitation est d’établir la valeur de reconstruction de celle-ci. Les assureurs utilisent habituellement leur propre logiciel pour faire ce calcul, il est donc fréquent d’avoir un écart plus ou moins marqué d’une compagnie à l’autre.

Voici une liste de paramètres utlisées et que vous devriez avoir en main pour fin de rapidité.

– les dimensions du rez-de-chaussée ou la surface habitable
– le nombre d’étage et le type de maison (bungalow, jumelé, en rangée, etc.)
– la finition extérieure (brique, pierre, déclin d’acier, etc.)
– le nombre de salle de bain et de salle d’eau
– le recouvrement de plancher
– le type d’armoires de cuisine (thermoplastique, mélamine, bois franc, etc.)
– le pourcentage de la finition du sous-sol
– la présence d’un garage avec les dimensions de celui-ci

Une fois ce montant établi, les protections maintenant.

Les polices d’un assureur se ressemblent beaucoup. Assurez-vous que la police offerte est du type « tous risques » et qu’elle comporte une clause de valeur de reconstruction garantie.

Optez pour une franchise adaptée à votre capacité financière, je suggère souvent une franchise 500$.

Favorisez une limite de 2 000 000$ en responsabilité civile pour garantir votre protection partout dans le monde.

Vérifiez que votre limitation pour les dégats des eaux est suffisante surtout si votre sous-sol est complètement aménagé.

Faites installer un système d’alarme relié pour le vol et le feu, les rabais sont intéressants en plus de mieux protéger votre résidence.

En conclusion, plus vous êtes préparé avant de contacter un assureur, plus ce sera rapide et plus vite vous aurez l’heure juste.

Bon déménagement!

Pour une soumission d’assurance habitation de ma part, c’est ici

____________________________________

À PROPOS DE L’AUTEUR

Dany Paquin est agent en assurance de dommages affilié à:

Il y a quelques semaines j’ai eu l’occasion de lire un article sur le site assurancededommages.ca qui m’a particulièrement interpellé. Le titre: Plus que jamais, l’assurance à la pleine valeur de votre résidence est importante.

En fait, je crois qu’il est TOUJOURS important de bien couvrir votre patrimoine immobilier. La situation économique, le secteur ou l’importance de votre créance ne devrait pas influencer votre niveau de protection. L’heure n’est pas aux économies de bouts de chandelle. Devenir co-assureur c’est devoir absorber soi-même une partie de votre perte. Souvent, des milliers de dollars durement gagnés sont en jeu. Voici l’article en question:

La conjoncture économique mondiale a une forte incidence sur la vie de tous les jours dans ce pays. Les Canadiens rajustent leurs dépenses discrétionnaires et certains ont même décidé de mettre en veille leur projet de rénovation ou de construction résidentielle. Beaucoup de gens supposent que les coûts de construction ont subi une diminution correspondante. En outre, comme les valeurs du marché résidentiel ont plongé de 30 % dans certaines régions du pays, des propriétaires croient que leur prime d’assurance devrait aussi décroître.

Lire La Suite

© Copyright Dany Paquin. Tous droits réservés.